Logo_Carré_CR.png

Bienvenue au Comité régional Occitanie des clubs alpins français et de montagne

Compte rendu Stage initiateur Terrain d'Aventure dans le Caroux 30 et 31 mars 2019


C’est l’histoire d’un groupe de jeunes plein d’espoir et de moins jeunes plein d’envie qui se retrouvent le temps d’un week-end pour se former en Terrain d’Aventure.

Unité de lieu : Caroux au cœur du parc Régional du Haut Languedoc

Unité de temps : un week-end de fin mars

Unité d’action : 1er session formation initiateur Terrain d’Aventure

Chefs d’orchestre : Christian Biard alias Bibi et Sylvain, notre guide de haute montagne bienveillant

Protagonistes : 9 jeunes du groupe Espoir Occitanie et 4 autres aspirants initiateurs

Après un bon café au bar de Mons, une présentation générale de chacun et du déroulement des 2 journées de formation, nous partons tambours battants direction le pont où Bibi a manifestement ses petites habitudes et a fait ses installations pour nous permettre de « maniper » sous le regard quelques peu dubitatif des cyclistes et des passants nous trouvant des positions parfois douteuses.

Au programme des réjouissances : installation d’un relai, pose d’un rappel, revue des différents nœuds de jonction, descente en rappel simple, rappel débrayable, rappel sur corde tranchée, nœud de cœur, nœud de mule, machards francais et normal, ficellou, poulie traction, remontée sur corde, sauvetage d’une personne bloquée sur rappel…

La fine équipe est concentrée, motivée, a soif d’’apprendre et écoute religieusement les précieux conseils dispensés par Bibi et Sylvain.

Après la pause déjeuner bien méritée et le café douteux de Bibi, nous sommes reboostés pour une session artif avec comme instruments de torture : étriers, pitons cornières , plats, universels, en V, rasoirs, en acier dur ou mou …pour le granit ou le calcaire bien sur, crochets Fifi, friends, cablés, vaches réglables, le marteau aussi et ça tape, ça cogne, ça chante, ça tinte dans le rocher.

3… 4… 5 mètres qui se gagnent à force de patience, de méthode et d’équilibre instable.

On plie bagage direction le gîte pour l’apéro ! Après le diner, nous tentons de décrypter, perplexes, le dessin que nous distribue fièrement l’artiste Bibi. L’œuvre simule le déroulement d’une course. Après un moment de réflexion, à notre tour de partager avec l’assemblée et de commenter, l’organisation de la course, le matos à prévoir, le mode opératoire, les longueurs de corde en fonction du terrain…Moments de partage d’expérience et d’échange.

La journée touche à sa fin, nous éteignons les feux. C’est décidé, demain dès l’aube, nous partirons vers la tête de Braque et le Rocher Marre, nous savons qu’ils nous attendent.

Jour 2, le jour se lève, les cordées s’activent et s’organisent : 3 cordées partiront sur l’arête SW du Rocher Marre et 2 cordées sur l’arête de la Tête de Braque, 2 courses faciles qui nous permettent de nous concentrer davantage sur les manips’, la communication dans la cordée et la mise en place des points d’assurage et relais que sur la grimpe.

Nous nous retrouvons pour déjeuner. Sylvain et Bibi n’ont pas dit leur dernier mot !

Ils nous parlent maintenant de Grenouille, de Mariner simple et double, de mouflage en tout genre, de déblocage d’une plaquette pour un second (surprenant si mal dosé).

Nous terminons le week-end par une démonstration de sauvetage d’un premier inconscient ou incapable de continuer l’ascension. Là encore, nous offrons à un groupe de jeunes hollandais un spectacle de voltige sur la paroi. On s’équilibre, on se positionne, on prend sur le dos.

Retour au parking, Bibi tire sa révérence et s’éloigne doucement dans sur son fidèle destrier. La fin du week-end a sonné, nous nous séparons. Rendez-vous dans un mois vers de nouveaux terrains d’aventure.

Mes photos sur : https://photos.app.goo.gl/1v1tPK3rnWKTu7PG7

https://photos.google.com/share/AF1QipOKagtwQy2ytWuMTTlnuezteYFPsM9FMLflbXf2iHKUyiqDRNK5YerfI5vTCkKYLQ?key=eDZkMklYWU5ON1JpN0MtRldWTlktSWQzeWw5TTBn

Share
Compteur d'affichages des articles
303087